• Tout savoir sur les machines libre-service et les systèmes de paiement

Plus proche du client avec un distributeur automatique rose

Un distributeur automatique rose vif en forme de cabine téléphonique orne depuis 2018 l’imposant centre commercial Stadsfeestzaal très fréquenté d’Anvers. C’est Jessica de Block, la force motrice du label en ligne Antwerp Avenue, qui a imaginé cette initiative qui ne passe pas inaperçue. Le but ? Accroître la notoriété de la marque et augmenter les ventes. L’entrepreneuse y est parvenue. Mais pourquoi un distributeur automatique ? Jessica nous le confie.

Je veux un minimum de charges et de frais. C’est pourquoi j’ai décidé de faire un coup marketing avec un distributeur automatique

Pourquoi un distributeur automatique et pas un pop-up ?

Pour ma Tech Candy Machine, je me suis inspirée du Sprinkles Cupcake ATM en Amérique. Ce distributeur de cupcakes fait toujours les beaux jours des réseaux sociaux, même après être déjà devenu viral à plusieurs reprises. C’est simple et malin : vous choisissez un cupcake, vous payez par carte et un cupcake sort du mur, sans intervention d’un vendeur. Cela s’inscrit parfaitement dans ma stratégie lean. C’est ce que je voulais pour Antwerp Avenue.

Vous avez même attiré l’attention de la presse !

Le distributeur automatique rose vif s’est avéré un franc succès. C’était un sujet qui valait le coup et qui a été relayé par différents médias. Les gens étaient curieux et venaient exprès au shopping center Stadsfeestzaal d’Anvers pour voir de plus près la cabine téléphonique rose. Ce coup de guérilla marketing devait normalement durer 8 semaines, qui se sont transformées en presque un an.

roze verkoopautomaat Antwerp Avenue

Quel type de distributeur automatique avez-vous choisi ?

On ne dirait pas, mais ma machine est en fait un distributeur de snacks ‘budget’, donc un simple distributeur de friandises (rires). J’ai voulu le transformer en une cabine téléphonique, dans ce style unique qui m’est propre. C’était la première fois qu’on demandait cela au distributeur de machines libre-service, mais il a immédiatement adhéré à mon projet.

Qu’est-ce qui était important pour vous dans le choix du distributeur automatique ?

Le distributeur automatique devait refléter mon propre style, mais je voulais aussi que les clients puissent payer par carte, car je ciblais un public jeune. De plus, un paiement sans cash était beaucoup plus pratique pour ma comptabilité : l’argent arrivait directement sur mon compte.

 

Banner VALINA

 

Le referiez-vous ?

Oui, sans hésiter. Cela m’a pris beaucoup de temps, car il fallait sans cesse réapprovisionner la machine. Mais ce fut pour moi un coup marketing rentable pour accroître ma notoriété. Et cela m’a permis de trouver de nouveaux clients qu’Antwerp Avenue n’aurait jamais pu atteindre rien que via le site web.

Cela vous a donné envie de miser sur un distributeur automatique ?

Trouvez le fournisseur approprié pour votre entreprise.